Trakker: quoi de neuf ?

Dernière évolution de la gamme de chantier Iveco, le nouveau Trakker a été conçu à partir des exigences du client. Il perpétue la longue tradition de la gamme de véhicules de chantier/BTP Iveco, développée pour répondre aux attentes d'une clientèle très spécialisée. Un chemin inauguré par le robuste EuroTrakker, véhicule spartiate pour les missions tout-terrain les plus sévères. Dernier-né de la gamme, le nouveau Trakker conjugue la robustesse légendaire de ces véhicules avec un confort et une qualité de la vie à bord tout à fait comparables à ceux d'un poids lourd routier, en termes aussi bien d'émissions sonores que de finitions dans la cabine.
Au volant du nouveau Trakker, l'on remarque immédiatement un élément qui revêt une grande importance : la qualité de conduite. Le lien étroit qui unit le nouveau Trakker au nouveau Stralis est mis en évidence par l'adoption des cabines Active Day (AD) et Active Time (AT).

Le design de la cabine
Le principal trait distinctif de la nouvelle gamme concerne la partie avant. Le nouveau Trakker affiche un style très personnel, dessiné par le Centro Stile Iveco en fonction des exigences exprimées par les clients. En effet, proposer un véhicule agréable sur le plan esthétique est aussi une manière de respecter ses utilisateurs.
La nouvelle calandre de grandes dimensions, qui reprend avec cohérence le “family feeling” de la gamme Stralis, facilite toute personnalisation graphique. Le pare-chocs en acier, réalisé en trois éléments, est l'une des solutions adoptées par la nouvelle gamme Trakker en vue de réduire les coûts d'exploitation. Il est peint dans une nuance plus foncée de gris pour s'harmoniser avec les éléments en plastique uni.
Dans la cabine, le nouveau revêtement du siège, bleu foncé avec le logo Iveco brodé en argent, identifie clairement le nouveau Trakker. La matière plastique est d'un ton gris plus foncé que la version précédente, ce qui permet de mieux camoufler les petites éraflures ou abrasions.
 
Un confort encore amélioré
A l'instar de celle du Stralis, la cabine du nouveau Trakker a été dessinée en tenant compte des suggestions et des conseils des vendeurs et des clients.
La version AD est une cabine normale avec toit standard, tandis que la version AT est une cabine profonde pour les missions qui obligent le conducteur à dormir à bord de son véhicule ; elle est disponible avec toit standard ou surélevé.
La cabine AT comporte un nouveau rangement extérieur côté passager, en plus de celui qui était déjà prévu côté conducteur. Dans les deux cas, l'ouverture est à commande électrique.


Confort de conduite
Toutes les commandes sont parfaitement lisibles et accessibles, pour assurer une maîtrise totale du véhicule en toutes circonstances.
Les commandes du frein-moteur à décompression, du ralentisseur hydraulique, de l'autoradio et du Cruise Control ont été optimisées sur le plan ergonomique, ce qui permet de les actionner sans lâcher le volant. Autre innovation du Trakker : le volant intègre le sélecteur de rapports EuroTronic 2, boîte de vitesses totalement automatisée, qui permet au conducteur de se concentrer entièrement sur la route et la charge. Même en modalité manuelle, les leviers incorporés dans la colonne de direction garantissent des changements de rapports en toute sécurité.
Toujours au profit du confort, le levier de commande de l'embrayage est monté sur des paliers, ce qui facilite grandement son enclenchement.
Grâce à l'efficacité du circuit de climatisation et de l'insonorisation, le nouveau Trakker assure une conduite agréable et sûre, y compris dans les conditions les plus adverses.

Facilité de transformation
Les véhicules utilisés dans le secteur BTP sont essentiellement des porteurs et, si la benne est la carrosserie la plus répandue, il existe aussi des applications très spécifiques comme les portes-malaxeurs qui acheminent le béton prêt à l'emploi. On trouve aussi des plateaux, souvent équipés de grues.
Il est donc évident que l'intervention du carrossier est nécessaire non seulement pour les tracteurs, mais aussi – et surtout – pour les porteurs. Or, le nouveau Trakker facilite les transformations, grâce à un ensemble de solutions électriques et mécaniques.
Les caractéristiques suivantes optimisent les coûts de transformation du nouveau Trakker :
• une gamme de chaînes cinématiques et de prises de mouvement directes, disponibles en option, et le module d'expansion, qui permet de gérer et de programmer de manière indépendante jusqu'à un maximum de trois prises de mouvement ;
• pour les transformations qui requièrent des prises de mouvement non standard, un précâblage a été prévu pour leur installation ultérieure par le carrossier, avec les commandes électriques sur le tableau de bord ;
• des connexions électriques pour les transformations sont prévues aussi bien dans la cabine que sur le châssis, pour alimenter les dispositifs d'éclairage et les accessoires ;
• le module d'expansion utilise un bus de données CAN du type ouvert avec protocole ISO 11898 pour la transmission des données, disponible en option.
Le nouvel équipement électrique, doté de prises sur le châssis, améliore la flexibilité des interventions de transformation et de maintenance périodique, grâce notamment au module d'expansion électronique avec bus de données spécifique.

Des coûts d'exploitation réduits
Maintenance périodique
Le nouveau Trakker permet de minimiser les coûts d'exploitation, en réduisant les délais d'immobilisation grâce à l'espacement des intervalles de vidange de l'huile de moteur (une fois par an en moyenne) et à un diagnostic embarqué rapide et précis. La maintenance périodique est facilitée par l'architecture électrique EasyMux. Ce système optimise la communication entre les principaux circuits du véhicule, grâce à un câblage simplifié, à un nombre réduit de câbles, de fusibles et de relais. En même temps, il offre un diagnostic rapide et précis pour assurer en permanence la disponibilité du véhicule.


Consommation de carburant
Les coûts de carburant sont depuis toujours un aspect primordial dans la gestion d'un véhicule, Iveco n'est certes pas en mesure d'influer sur le prix du gazole, mais le nouveau Trakker est en mesure de réaliser des économies considérables, grâce au système de combustion évolué des moteurs Cursor et au système SCR (Selective Catalytic Reduction), qui permettent d'obtenir des réglages optimaux en termes de puissance et de rendement.
Les moteurs Cursor sont une référence absolue en termes de couple, de longévité, de facilité de maintenance et de réduction des coûts d'exploitation. Suivant les missions, ces moteurs consomment 2% à 5% en moins par rapport aux versions Euros 3, pourtant déjà très économiques.