Communiqués

Label OFG E6
 
Le label OFG renouvelé pour la nouvelle gamme Euro VI produite à l’usine d’Annonay
 
En avril 2013, le site de production Iveco Bus d’Annonay a reçu le label « Origine France Garantie » pour l’ensemble de son activité industrielle autocars-autobus.
 
 
St-Priest, 26 novembre 2013
 
Le site ardéchois a parfaitement répondu aux critères d’obtention du label pour sa production d’autocars et d’autobus : d’une part, le produit prend ses caractéristiques essentielles et sa forme distinctive en France et, d’autre part, plus de 50 % du prix de revient unitaire de ce produit sont acquis en France.
 
Ce label, créé par l’association Pro France et décerné suite à un audit de Bureau Veritas Certification, vient d’être renouvelé pour la nouvelle gamme Iveco Bus 2014 produite à Annonay. Il conforte les compétences acquises de longue date par l’usine, fondée il y a un siècle par Joseph Besset, pionnier en France comme en Europe de l’autocar moderne à carrosserie autoportante et moteur arrière.
 
Aujourd’hui, sous l’égide d’Iveco Bus, cet établissement historique emploie plus de 1 200 salariés et fait appel à plus de 250 fournisseurs et sous-traitants français. Cette industrie est très consommatrice de main-d’œuvre : en effet, il faut entre 1 000 et 2 000 heures de travail pour fabriquer un autobus ou un autocar, ce qui génère des revenus sociaux entre 15 000 à 30 000 euros par véhicule. Ainsi, acquérir un véhicule estampillé du label Origine France Garantie fait montre d’un réel engagement citoyen.
 
La nouvelle gamme Iveco Bus, composée des modèles Urbanway et Crealis, nouvelles références sur le marché de l’autobus et du BHNS (Bus à haut Niveau de Service) en Europe, et Magelys, fleuron des autocars de tourisme, répond encore plus précisément à tous les besoins d’exploitation des autorités organisatrices de transport et des transporteurs.
 
Pierre Lahutte, Responsable mondial des activités Car et Bus de CNH Industrial, déclare : « Nous nous réjouissons de cette confirmation du label OFG pour nos produits fabriqués à Annonay. Cette certification confirme notre engagement au cœur du tissu industriel français tout comme la présence de notre centre de Recherche et Développement de Vénissieux, fort de 300 personnes, qui donne toute sa justification au concept « concevoir et produire en France ». De plus, Iveco Bus participe à l’effort de renouveau industriel  en France en assurant la Présidence du pôle de compétitivité LUTB Transport and Mobility systems à Lyon ».
 
Le second site de production d’Iveco Bus, basé à Vysoké Mýto en République Tchèque, génère également une activité en France : le centre de R & D de Vénissieux travaille sur l’ensemble des gammes qui y sont produites (véhicules scolaires et interurbains) et les véhicules fabriqués comportent en moyenne une part de composants français de 20 %, par le biais notamment des fournisseurs situés sur le territoire hexagonal.
 

Maintient et créé des emplois sur le territoire national
+ Contribue au Versement Transport qui par ticipe au financement des transports publics
+ Génère des revenus sociaux
L’industrie du Bus & Car reste très consommatrice de main-d’oeuvre.
Entre 1 000 et 2 000 heures de travail sont nécessaires pour fabriquer un autobus
ou un autocar, représentant 15 000 à 30 000 Euros de recettes sociales.
+ Améliore la balance commerciale de la France
grâce à l’expor tation de véhicules dans toute l’Europe et au-délà.
 
L’industrie du Bus & Car reste très consommatrice de main-d’œuvre. Pour fabriquer un autobus ou un autocar, il faut entre 1000 et 2000 heures de travail (et pour chaque heure travaillée, une somme est versée au titre des charges sociales,  représentant 15 à 30 000 Euros de revenu de charges sociales/véhicule).