Communiqués

Keolis, premier exploitant de véhicules hybrides en France grâce à la technologie Iveco

Keolis et Iveco accompagnent plusieurs autorités organisatrices de transport (AOT) françaises qui ont fait le choix de la technologie hybride.

Ainsi, la Communauté urbaine de Bordeaux et le Grand Dijon ont commandé respectivement 30 et 102 autobus dotés de la technologie hybride diesel-électrique développée par le groupe Iveco dans son centre de recherche et développement de Vénissieux. Le Sytral à Lyon procède à des validations d’exploitation de cette nouvelle technologie, qu’Orléans Val-de-Loire est sur le point d’expérimenter également.  

Ces autobus sont fabriqués en France à Annonay (Ardèche) et à Rorthais (Deux-Sèvres).

Grâce au choix de ces AOT, Keolis va devenir en 2013 le premier exploitant de bus hybrides en France.

Pour Keolis, l’exploitation de véhicules hybrides s’inscrit dans une politique de diversification des énergies de traction de sa flotte de bus.

Keolis est ainsi en France le premier exploitant de véhicules fonctionnant au gaz naturel de ville (GNV), dont la majorité est de fabrication Iveco. Certains de ces véhicules sont notamment exploités avec du Biogaz sur le réseau Transpole à Lille.

A l’occasion d’une visite de l’usine Iveco Irisbus d’Annonay (Ardèche), le 17 janvier dernier, Jean-Pierre Farandou, Président de Keolis, et Pierre Lahutte, senior Vice-Président d’Iveco en charge des activités autocars-autobus, ont fait part de leur engagement à poursuivre leur collaboration pour promouvoir l’utilisation d’autobus à technologie hybride.

« Notre clientèle dispose, avec nos modèles hybrides en versions 12 et 18 mètres, d’une gamme d’autobus particulièrement performants en termes de confort, d’économies d’énergie et de réductions d’émissions polluantes, en parfaite adéquation avec les attentes des autorités organisatrices et des exploitants de réseaux urbains » a déclaré Pierre Lahutte.

« Nous sommes particulièrement fiers de pouvoir, grâce à l’exploitation de ces véhicules hybrides choisis par nos clients autorités organisatrices, contribuer à la fois à la diminution des gaz à effet de serre et des polluants locaux, et au soutien de la filière française de fabrication de ces véhicules » , a indiqué Jean-Pierre Farandou.