Communiqués

Iveco remporte le Dakar 2012

Iveco s’impose dans le plus important rallye du monde, en prenant les première, deuxième et sixième places au classement général de la catégorie véhicules lourds du 33e Dakar, auquel ont participé cette année la plupart des constructeurs européens et asiatiques.

L’équipe Petronas De Rooy Iveco a remporté cette course grâce à la prestation  du néerlandais Gérard De Rooy sur un Iveco Powerstar, le camion produit et commercialisé par Iveco en Australie. L’Iveco Powerstar est doté du moteur FPT Industrial Cursor 13 de plus de 900 ch et de composants Magneti Marelli. Juste derrière De Rooy, les autres pilotes de l’équipe, Stacey et Biasion, conduisaient quant à eux des Iveco Trakker Evolution 2, équipés du même moteur. Les trois véhicules, adaptés aux conditions environnementales extrêmes de la course, étaient des camions de série, optimisés par des prestations à très haut rendement énergétique.

L’Administrateur Délégué Iveco, Alfredo Altavilla, a commenté : « La participation d’Iveco au Dakar 2012 visait à confirmer une fois de plus l’excellente fiabilité des véhicules IVECO et des moteurs FPT Industrial. L’extraordinaire succès obtenu en remportant ce rallye et en menant aux avant-postes trois camions de série sur les six premières places du classement confirme encore les valeurs d’efficacité, robustesse et sécurité du Trakker et du Powerstar, ces deux véhicules étant déjà reconnus par les clients comme la solution idéale pour l’utilisation au quotidien lors des missions les plus contraignantes. J’adresse un remerciement tout particulier aux pilotes et à tous les membres de l’équipe pour leur détermination et le dévouement dont ils ont fait preuve à cette occasion ».

Le Dakar a permis à Iveco de confirmer la fiabilité de ses produits au travail : chaque véhicule a été mis à rude épreuve dans des situations extrêmes à travers trois grands pays d’Amérique Latine. Le rallye qui a quitté Mar del Plata le
1er janvier dernier, a traversé l’Argentine, le Chili et le Pérou, dans une course de 14 étapes en ligne, pour parcourir un total de 8 500 km dont 4 200 étaient chronométrés.