Communiqués

Fiat Industrial consacré Leader de son secteur d’activité par les indices de développement durable Dow Jones Monde et Europe pour la deuxième année consécutive

Pour la deuxième année consécutive, Fiat Industrial a été reconnu Leader de secteur dans les indices Dow Jones Sustainability Indexes (DJSI) Monde et Europe. Selon la dernière évaluation, le Groupe s'est vu attribuer un score de 85/100 par rapport à une moyenne de 51/100 pour toutes les sociétés d'Ingénierie industrielle évaluées par le cabinet SAM, spécialiste de l'investissement dans le développement durable.

 

Les DJSI Monde et DJSI Europe, indices boursiers les plus prestigieux en matière de développement durable, sont constitués de sociétés jugées exemplaires en termes de performances économiques, environnementales et sociales. Concernant DJSI Monde, 95 sociétés dans le secteur de l'Ingénierie industrielle ont été conviées à participer au processus d'évaluation et 12 seulement ont été retenues. Pour DJSI Europe, 29 sociétés ont été invitées à participer et 8 ont été admises.

 

Sergio Marchionne, Président Directeur Général de Fiat Industrial, a déclaré : « Un engagement tout particulier sur les questions liées au développement durable a été jugé crucial pour l'approche d'entreprise de Fiat Industrial, qui est régi par le principe de gestion responsable des risques et des opportunités du développement économique, environnemental et social. La reconnaissance continue de notre Groupe au sein des leaders dans les Indices Dow Jones Sustainability est une source de fierté réelle et une nouvelle consécration tangible de notre engagement grandissant envers le développement durable. ».

La position du Groupe dans les DJSI découle de résultats significatifs enregistrés dans différents secteurs. Fiat Industrial s'est vu décerner le score le plus élevé dans les secteurs d'analyse principaux à dimensions environnementale (politiques environnementales, reporting, risques liés à l'eau) et sociale (développement et gestion du capital humain, philanthropie, droits de l'homme, reporting), ainsi que dans les gestions du risque, des situations de crises et de la logistique d'approvisionnement.

 

En 2011, dans le domaine de l'environnement, CNH bénéficiait, par exemple, de la plus grande offre en produits conformes Tier 4A/Phase IIIB sur le marché. Iveco a été l'un des premiers constructeurs européens à proposer un véhicule utilitaire lourd au gaz naturel liquéfié, le Stralis LNG Natural Power, qui réduit considérablement les niveaux d'émissions. FPT Industrial a présenté sa technologie exclusive High Efficiency SCR – une réponse innovante aux normes de réglementation Euro VI et au besoin de la clientèle de réduire sa consommation de carburant et ses coûts d'exploitation.

 

Les compétences avérées de Fiat Industrial dans le développement de solutions innovantes ont également été reconnues par la Banque européenne d'investissement, qui a récemment alloué 350 millions d'euros au Groupe, en financement de projets visant à l'amélioration du rendement énergétique des produits et à la réduction des émissions de CO2 .

 

Parallèlement, Fiat Industrial a poursuivi ses activités visant à améliorer la productivité et la durabilité de ses processus de production. En 2011, les usines du Groupe ont augmenté le recours aux énergies renouvelables de 42 % par rapport à l'année précédente.

Sur l'échiquier social, Fiat Industrial a continué à investir dans des projets consacrés à la santé et à la sécurité du personnel et, à la fin de l'année 2011, 57 usines (représentant plus de 70 % des employés des usines du Groupe à travers le monde) ont mis en oeuvre un Système de gestion de la santé et de la sécurité au travail certifié OHSAS 18001.

Qui plus est, le Groupe a poursuivi le processus de sensibilisation des fournisseurs envers la gestion responsable de leurs activités par l'introduction graduelle de clauses relatives au développement durable dans les nouveaux contrats.

 

Durant l'année, la Société a également renforcé son engagement à l'égard des collectivités locales par l'allocation de 4,8 millions d'euros à des initiatives favorables au développement économique, social et culturel.

 

Fiat Industrial est également membre de plusieurs autres indices majeurs de développement durable : MSCI World ESG, MSCI World ex USA ESG, MSCI EAFE ESG, MSCI Europe ESG, STOXX Global ESG Environmental Leaders, STOXX Global ESG Social Leaders, STOXX Global ESG Leaders, ECPI Developed Ethical+ Equity, ECPI Ethical EMU Equity, FTSE ECPI Italia SRI Benchmark et FTSE ECPI Italia SRI Leaders, ainsi que le Carbon Disclosure Leadership Index du Rapport Italie 100 rapport de CDP.

 

Fiat Industrial a bénéficié d’une autre reconnaissance, début septembre, avec son entrée dans l'indice ASPI Eurozone, qui compte 120 sociétés de la zone euro retenues en fonction de la recherche menée par Vigeo, le numéro un européen en matière d'évaluation des sociétés d'après leurs pratiques et performances sociales, environnementales et de gouvernance. Il s'agit d'une consécration supplémentaire des réalisations de Fiat Industrial dans le domaine du développement durable et de son engagement constant envers ses partenaires et la société au sens large.

 

Pour de plus amples précisions, consulter :

www.fiatindustrial.com/en-US/sustainability/Pages/homepage.aspx

 

Critères de sélection

La qualification au DJSI se fonde sur un éventail de critères de sélection dans chacune des trois dimensions (économique, environnementale et sociale) à l'origine du concept de développement durable. L'analyse de la dimension économique porte sur la gouvernance sociale, la gestion du risque et des crises, le code de conduite, la politique en matière de lutte contre les ententes illicites, la gestion de la relation avec la clientèle, la gestion de l'innovation, la gestion de la logistique d'approvisionnement et la stratégie pour les marchés émergents. Quant à la dimension environnementale, l'analyse couvre le reporting environnemental, la politique et la gestion, l'éco-efficacité opérationnelle, la bonne gestion des produits, la stratégie de réduction des changements climatiques et des émissions ainsi que des risques liés à l'eau.

En ce qui concerne la dimension sociale, les facteurs pris en considération incluent le bilan social, le développement et la gestion du capital humain, les droits de l'homme, la citoyenneté d'entreprise, la philanthropie ainsi que la santé et la sécurité au travail.

 

Pour de plus amples informations, consulter : www.sustainability-indexes.com