Communiqués

BioLNG EuroNet fera progresser la décarbonisation du transport routier à travers l’Europe grâce au GNL

Le 6 décembre 2018

 

KATOWICE – BioLNG EuroNet a annoncé aujourd'hui son engagement en faveur de l'expansion du GNL (gaz naturel liquéfié) en tant que carburant pour le transport routier à travers l'Europe, avec une nouvelle infrastructure devant garantir le succès à long terme et son adoption à grande échelle en Europe.

 

Le consortium est composé de Shell, DISA, Scania, IVECO, CNH Industrial Capital Europe, sous la marque IVECO Capital et Nordsol qui mèneront chacun des activités distinctes et verront 2 000 camions au GNL supplémentaires en circulation, 39 stations de ravitaillement en GNL et la construction d'une usine de production BioLNG aux Pays-Bas.

 

Les stations de GNL feront partie d'un réseau paneuropéen et seront construites en Belgique, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Pologne et en Espagne. Les stations seront situées environ tous les 400 km le long des principaux axes routiers de l'Espagne à l'est de la Pologne.

 

« Le GNL est un carburant de plus en plus abordable pour les poids lourds, ce qui en fera une source d'énergie importante à mesure de l'évolution du secteur des transports », a déclaré Istvάn Kapitάny, Vice-Président Executif, Shell Retail. « Shell s'engage à offrir à ses clients une plus faible quantité d'émissions de carbone et les nouvelles stations de distribution de GNL sont une pièce essentielle du puzzle. J'ai hâte de voir cet important réseau de stations accueillir les clients européens dans les années à venir ».

 

« Ce programme couvre les stations-service, la production de biocarburants et les subventions indispensables pour que les clients progressistes puissent investir dans les camions, malgré le coût initial supplémentaire », a déclaré Jonas Nordh, Directeur des Solutions de Transport Durables, Scania. « Alors que le GNL, qui réduit les émissions de CO2 jusqu'à 20 %, est plus largement disponible aujourd'hui, le biogaz, qui réduit les émissions de CO2 de plus de 90 %, sera de plus en plus mélangé au gaz naturel et la production de biogaz augmentera ».

 

M. Pierre Lahutte, Président de la marque IVECO, s'est ainsi exprimé : « Ce projet ouvre la voie à une transition en douceur vers une approche d'économie circulaire basée sur la production d'énergie à partir de déchets. Cela rend même les émissions de gaz à effet de serre négatives et la séquestration du carbone possibles. Le financement du projet nous permettra d'aider nos clients à convertir leur parc de véhicules au GNL grâce à des plans de financement et de leasing concurrentiels d'IVECO Capital, en augmentant le nombre de véhicules fonctionnant au gaz naturel sur les routes européennes et en progressant vers un secteur des transports durable ».

 

L'usine BioLNG produira 3000 MT/an de BioLNG et utilisera du biogaz produit à partir de déchets organiques. Il sera vendu aux utilisateurs finaux via le réseau de GNL.

 

« Le déblocage de BioLNG permettra au GNL d'être la future source d'énergie pour le grand secteur des transports », a déclaré Jerom van Roosmalen, partenaire fondateur de Nordsol. « Nordsol est déterminée à transformer le BioLNG en un biocarburant avancé propre, sûr et qui est largement disponible à un prix abordable. Notre concept BioLNG est construit autour de cette mission et nous sommes impatients de déployer cette expansion avec les partenaires du consortium ».

 

BioLNG EuroNet aspire à poursuivre l'expansion future du GNL en tant que carburant de transport routier en Europe.

 

Notes aux rédacteurs

  • Le projet BioLNG Euronet réunit des acteurs majeurs du marché européen : Shell, DISA, Nordsol, Scania et IVECO. Ces partenaires du projet ont pour objectif d'aider l'Union Européenne à atteindre son objectif de réduction de 60 % des émissions de CO2 d'ici 2030, en déclenchant une décarbonisation à long terme du transport routier de poids lourds à travers l'Europe continentale.
  • L'usine de BioLNG qui sera construite aux Pays-Bas transformera le biogaz issu de déchets organiques en GNL d'extraction biologique (BioLNG). L'utilisation de technologies intelligentes et innovantes, brevetées, associée au soutien financier et au prélèvement saturé de BioLNG rendent la proposition Nordsol unique. Cela permet à Nordsol de construire et d'exploiter ses propres installations BioLNG en collaboration avec des partenaires de production de biogaz reposant sur un solide cadre commercial.
  • Les 2 000 nouveaux poids lourds GNL seront loués à des utilisateurs finaux par le biais de solutions de financement et de camionnage concurrentielles pour en réduire le coût. Seuls les coûts supplémentaires d'un poids lourd au GNL par rapport à un camion diesel seront financés. Les coûts éligibles moyens pour chaque poids lourd GNL sont plafonnés à 30 000 €.
  • La densité énergétique de BioLNG signifie que les camions peuvent parcourir de plus longues distances, ce qui répond mieux aux besoins des opérateurs de transport actuels et futurs. En raison de l'utilisation de déchets organiques industriels comme ressource, les émissions de CO2 seront bien inférieures aux émissions de CO2 des carburants traditionnels. Le BioLNG est essentiel pour atteindre l'objectif à long terme d'une décarbonisation plus poussée du secteur des transports routiers en Europe d'ici 2030. Le BioLNG élimine pratiquement le soufre et offre une réduction des NOx et des particules.
  • Chaque membre du consortium BioLNG EuroNet recevra un financement de 20 % de l'UE pour couvrir le coût de ses engagements.
  • Le financement de l'UE reçu par les membres du consortium BioLNG EuroNet relève du mécanisme d'interconnexion en Europe (CEF) pour le secteur des transports.
  • La directive 2014/94/UE du Parlement européen et du Conseil du 22 octobre 2014 définit un cadre commun de mesures pour le déploiement d'une infrastructure pour carburants alternatifs dans l'Union européenne et pour atténuer l'impact des transports sur l'environnement. Elle établit des exigences minimales pour la mise en place de ce type d'infrastructure pour carburants alternatifs, notamment le GNL (gaz naturel liquéfié) et le GNC (gaz naturel comprimé).
  • Pour plus d'informations sur BioLNG EuroNet, veuillez visiter le site web du consortium : https://biolngeuronet.eu/


 


 

IVECO


IVECO est une marque de CNH Industrial N.V., un leader mondial dans les biens d'équipements côté au New York Stock Exchange (NYSE : CNHI) et à la Bourse italienne Mercato Telematico Azionario de Milan (MI : CNHI). IVECO conçoit, produit et commercialise une vaste gamme de véhicules industriels légers, moyens et lourds, camions tout-terrain, ainsi que des véhicules spéciaux pour les missions tout-terrain.

La vaste gamme de véhicules de la marque comprend le Daily, utilitaire qui couvre les tonnages de 3,3 à 7,2 tonnes, l'Eurocargo pour les tonnages de 6 à 19 tonnes, ainsi que le Trakker (spécifique aux missions tout terrain) et le Stralis, tous deux pour les tonnages de 19 tonnes et plus. La marque IVECO Astra produit des véhicules pour des applications minières et de BTP, des dumpers rigides et articulés et des véhicules spéciaux.

IVECO emploie près de 21 000 salariés dans le monde et gère des sites de production répartis dans 7 pays en Europe, Asie, Afrique, Océanie et Amérique latine, où les véhicules sont produits avec le meilleur de la technologie. 4 200 points de vente et d'assistance dans plus de 160 pays garantissent une assistance partout dans le monde où un véhicule IVECO est en exploitation.

 
Pour plus d'informations sur IVECO, visitez www.iveco.com

Pour plus d'informations sur CNH Industrial, visitez www.cnhindustrial.com

 Pour toute information complémentaire, merci de contacter :

Relations Presse IVECO France
6, rue Nicolas Copernic - Trappes
78083 Yvelines Cedex 9 - France 

Laura DINIS      
Tel.        01 30 66 80 93        
Mobile   06 07 64 16 66   
laura.dinis@cnhind.com