Communiqués

Conférence de Presse Internationale IAA Hanovre – 23 septembre 2008
Paolo Monferino, CEO IVECO

Mesdames, Messieurs, bonjour,
Certains rêvent de choses qui existent et se demandent pourquoi. Moi, je rêve de choses qui n’existent pas et je me demande pourquoi pas.
John F. Kennedy (1917-1963)
C’est une phrase célèbre qui est tout à fait pertinente aujourd’hui encore, et plus que jamais.
Elle s’adapte parfaitement à toutes les activités qui ont un rapport avec l’innovation, l’innovation qui constitue la principale raison de la présence d’IVECO à ce salon de l’automobile.
Nous réalisons des activités innovantes avec courage, en croyant à l’avenir. Voici l’une des raisons pour lesquelles j’ai voulu appeler mon intervention : “Le changement en mouvement”.
Dans cette époque très particulière de son histoire, IVECO possède l’engagement, les ressources et l’énergie pour exploiter de nouvelles technologies dans le but ultime d’avancer vers un nouveau futur durable.
Il y a deux ans, j’ai fait des promesses. Aujourd’hui, je vais vous dire où nous en sommes de ces promesses et où nous allons.
Une entreprise innovante et durable doit être rentable ; cela va de soi.
En 2006, à Turin, nous avons décliné nos plans financiers pour le futur à des analystes et des investisseurs.
Nous avons présenté des objectifs extrêmement ambitieux, à la fois en termes de chiffre d’affaires et, surtout, en termes de marges commerciales.
Nos chiffres d’affaires en 2006 et 2007 ont dépassé les prévisions et notre marge a été conforme aux objectifs.
Nous sommes satisfaits de ces résultats, mais nous sommes parfaitement conscients que beaucoup reste encore à faire.
En termes de chiffre d’affaires, chaque semestre depuis 2005 a été meilleur que le précédent, ce qui rentre parfaitement dans le cadre d’un plan d’amélioration permanente.
Je tiens en particulier à souligner la croissance extraordinaire de notre chiffre d’affaires : + 45 % pour les 6 premiers mois de 2008 par rapport à la même période de 2005.
En ce qui concerne le bénéfice d’exploitation et la rentabilité commerciale, nous avons fait encore mieux : en effet, ces postes ont plus que triplé en 3 ans.
Notre objectif est d’atteindre une rentabilité commerciale à deux chiffres d’ici 2010 et je suis certain que nous avons adopté les mesures nécessaires pour le faire ; sauf naturellement en cas de nette détérioration de la situation du marché.
Je suis fier de ces résultats, tout comme les collaborateurs IVECO, à tous les niveaux de l’entreprise.
Nous sommes sur la bonne voie.
En ce qui concerne le marché des véhicules commerciaux, nous prévoyons une réduction de la demande en Europe de l’Ouest -– à savoir la zone géographique dans laquelle IVECO réalise environ 80 % de son chiffre d’affaires - au cours du deuxième semestre 2008.
Cependant, cette réduction sera partiellement compensée par la croissance de la demande sur d’autres marchés, notamment en Amérique Latine et en Europe de l’Est.
Bien entendu, pour vendre des produits et des services qui nous permettent de réaliser les résultats annoncés, il faut que nos clients soient satisfaits et que nos produits et nos services aient la qualité que les clients sont en droit d’attendre.
Pour ce qui est de la qualité, le scénario peut être examiné en terme de coût de garantie par véhicule en service (CPU).
Malgré les bouleversements qui ont suivi l’introduction des nouveaux moteurs en 2006 et des nouvelles cabines en 2007, le coût de la garantie ne cesse de baisser.
Cet indicateur important montre que notre engagement en termes de procédures qualité commence à donner les résultats escomptés.
Comme chacun le sait, la qualité dépend en grande partie des procédés de fabrication.
Toutes les usines du Groupe Fiat participent au programme World Class Manufacturing (« Une production de classe mondiale »).
Il s’agit d’une plan systématique d’amélioration des compétences de fabrication basé sur la compétitivité des coûts, l’amélioration de la qualité par le contrôle des procédés et la réduction des délais de fabrication pour mieux servir nos clients.
L’objectif ultime est zéro déchets, zéro défauts, zéro pannes, zéro stock et la sécurité totale sur le lieu de travail.
Nous avons lancé ce programme l’année dernière avec l’objectif ambitieux d’une mise en application complète dans toutes les usines IVECO, dans le monde entier, d’ici 2010.
Maintenant, jetons un coup d’œil à l’évolution de notre gamme de produits au cours de ces deux dernières années.
Tout au long de son histoire, IVECO a introduit des innovations significatives, qui sont actuellement exploitées par tous les fabricants au bénéfice des conducteurs de véhicules commerciaux.
Voici quelques exemples :
• Des freins à disque sur l’essieu avant sur les poids lourds dès 1992 ;
• L’introduction du turbocompresseur à géométrie variable sur les poids lourds dès 1996 ;
• Les freins à disque sur le pont moteur des poids lourds dès 2002 ;
En outre, nous avons lancé 10 nouveaux modèles au cours des deux dernières années.
Le nouveau Daily a été commercialisé sur le marché en 2006 et, avec le lancement au début de ce mois de la nouvelle Campagnola ainsi que, sur notre stand ici à Hanovre, du nouvel Eurocargo 4x4, nous avons complété le renouvellement et étendu notre gamme de produits.
Examinons maintenant le service après-vente et les services financiers.
Notre activité après-vente a enregistré une croissance annuelle constante.
Ceci est dû à l’augmentation de la taille du parc de véhicules IVECO et à l’amélioration de la pénétration sur le marché des pièces détachées d’origine IVECO.
Notre stratégie est centrée sur des investissements permanents visant à renforcer encore plus les relations client-réseau-fabricant ainsi que les initiatives commerciales en matière de qualité produit et de professionnalisme du réseau de distribution et de services.
Née il y a à peine quelque mois, IVECO Capital est la nouvelle marque de nos services financiers.
A travers des sociétés dédiées, IVECO Capital est présent dans 16 pays, avec toute une série d’offres de financement pour les concessionnaires et les acheteurs de véhicules.
En 2008, IVECO Capital s’est implanté en Chine, au Brésil et en Pologne.
Les services financiers d’IVECO ont connu une croissance rapide, leur niveau d’activité ayant augmenté d’environ 30 % au cours des deux dernières années.
Et maintenant, abordons un sujet auquel je tiens tout particulièrement et dans lequel IVECO, tout comme le reste du groupe Fiat, continue à investir massivement. Il s’agit de l’environnement et du développement durable.
IVECO est bien conscient que ses produits ont un impact significatif sur l’environnement dans lequel ils opèrent.
Nous sommes aidés par notre marque, IVECOLOGIE, composée de IVECO et Ecologie !
Aujourd’hui, IVECO se considère comme une entreprise responsable, consciente du rôle qu’elle doit jouer dans la protection de l’environnement et en faveur du bien-être de ses employés, de ses partenaires commerciaux, de ses clients et de la société dans son ensemble.
L’innovation est la clé pour limiter notre impact environnemental et générer de la richesse pour nos partenaires de manière responsable et durable.
Le but de notre présence ici à Hanovre cette année est de démontrer notre engagement dans le domaine de l’innovation produit.
Pour IVECO, le terme innovation ne signifie pas seulement une conception tournée vers l’avenir, mais principalement des solutions technologiques abordables, permettant aux utilisateurs de véhicules de réduire d’ores et déjà leur impact sur l’environnement, dans l’intérêt de tous.
Nos applications SCR (réduction sélective catalytique), développées en collaboration avec Fiat Powertrain Technologies, ont permis à nos clients de réaliser des économies de carburant significatives. Grâce aux moteurs Tector et Cursor, nous avons offert à nos clients des émissions en sortie d’échappement conformes à la norme Euro 5 et ce, 4 ans avant même l’entrée en vigueur légale de cette norme, ainsi que des moteurs certifiés EEV, la norme la plus sévère parmi toutes celles actuellement applicables, et sans filtre à particules.
En ce qui concerne la norme Euro 6, qui devrait entrer en vigueur en 2014 selon la proposition de la Commission Européenne, nos plans pour fournir à nos clients des véhicules conformes bien avant sa prise d’effet sont en bonne voie.
L’hydrogène, longtemps salué comme le carburant renouvelable du futur capable d’assurer zéro émissions à l’échappement, ne semble plus être sur la voie du succès, comme on le disait il y a 20 ans ! C’est la raison pour laquelle IVECO a concentré ses ressources sur des innovations technologiques avancées, réalisables dès maintenant, pour fournir des véhicules à faible consommation d’énergie.
Nous exposons sur notre stand notre gamme complète de véhicules au gaz naturel, résultat d’une véritable innovation : leurs moteurs respectent presque, dès maintenant, le niveau d’émissions établi par la norme Euro 6, à savoir une quantité négligeable d’émissions de toutes les substances polluantes.
IVECO est le leader européen dans cette catégorie de véhicules, avec 10 000 véhicules déjà en circulation.
Concernant la technologie de véhicules hybrides, nous ne parlons pas non plus d’idées ou de véhicules “futuristes”.
En effet, nous fabriquons déjà depuis plusieurs années des bus pour le transport urbain alimentés par la technologie mixte diesel-électrique , qui sont en service dans de nombreuses villes françaises et italiennes.
Dix fourgons à alimentation hybride diesel-électrique ont été livrés à l’un des principaux opérateurs logistiques dans le cadre d’importants essais en situation, sur route. Ce produit entrera en production en 2009.
Nous avons également entrepris des essais sur le terrain d’une transmission hybride diesel-électrique sur notre produit de la gamme moyens tonnages, l’Eurocargo.
Voici un exemple d’innovation avancée permettant de réaliser des économies de carburant significatives, et donc une réduction des émissions de CO2 pouvant aller jusqu’à 30 % en fonction de l’utilisation du véhicule.
Une traction entièrement électrique, montée depuis quelques années sur les bus pour le transport urbain, est maintenant disponible sur les fourgons utilitaires Daily.
Le Daily électrique, avec ses « zéro émissions », est idéal pour le transport en milieu urbain.
Bien entendu, la sécurité est un élément important de notre stratégie de développement durable et nos véhicules disposent de systèmes d’assistance à la conduite tels que le régulateur automatique de vitesse, le système de suivi de voie, le dispositif de contrôle de la stabilité, le dispositif anti-angle mort, pour n’en citer que quelques uns, qui contribuent à réduire le nombre d’accidents de la route.
Ces systèmes sont présents sur le véhicule Stralis Engage, exposé sur notre stand.
Le confort du conducteur est lui aussi, un élément essentiel de sécurité ; nous avons traité cet aspect de la question par de nouveaux sièges, l’éclairage interne de la cabine ainsi que des commandes et un système d’information du conducteur très améliorés : c’est le véritable avantage de l’interface homme-machine.
Les véhicules à transmission intégrale constituent une nouvelle famille de produits IVECO, qui vient compléter toutes nos gammes traditionnelles.
Il y a le Massif, le Daily 4X4, le nouvel Eurocargo 4x4 et le Trakker. Et puis il y a le maintenant célèbre LMV, qui a acquis sa notoriété dans des opérations de maintien de la paix dans les régions les plus inhospitalières du monde et l’Astra ADT40, le camion benne articulé 6x6 conçu pour le bâtiment et les carrières et doté d’un poids total en charge de 66 tonnes.
Nous avions annoncé il y a deux ans notre ferme intention d’étendre nos activités bien au-delà du territoire européen.
La Chine est le marché en voie de développement sur lequel nous avons effectué les investissements les plus importants au cours de ces dernières années.
IVECO est présent en Chine depuis 1985 ; cependant, à partir de 2006, nous avons entièrement redéfini notre stratégie sur ce marché.
Nous y avons constitué trois joint-ventures, afin d’accroître notre présence dans un grand nombre de segments de véhicules.
Grâce à ces joint-ventures, nous sommes maintenant capables d’offrir notre apport à tous les segments de véhicules commerciaux.
En particulier dans le « grand public » avec Yuejin, pour la gamme légère et moyenne, et avec Hongyan pour les poids lourds.
Le segment haut de gamme est couvert par Naveco, avec le PowerDaily et une version chinoise des véhicules lourds IVECO.
Grâce à la structure que je viens d’évoquer, notre exploitation est passée de 20 000 unités vendues en 2006 à 94 000 unités en 2007, avec une prévision de 115 000 unités en 2008. L’objectif est d’atteindre 150 000 unités dans trois ans.
L’un de nos piliers stratégiques en Chine est le fait de pouvoir utiliser la production chinoise en tant que plate-forme pour l’exportation dans le monde entier, en nous appuyant sur le puissant réseau de distribution international d’IVECO.
Comme vous le voyez, nous avons planifié des volumes significatifs – plus de 70 000 unités – pour des marchés tels que l’Afrique, la Russie, l’Amérique Latine et l’Asie Pacifique.
En ce qui concerne la Russie, nous avons créé en 2007, à Nizhniy Novgorod, une joint-venture nommée Saveco, pour la production locale de la gamme Daily.
L’usine produira à la fois des fourgons et des châssis-cabines Daily.
Cette usine aura une capacité de 25 000 unités par an en 2015 ; les activités de production démarreront en 2009.
De l’autre côté du globe, en Amérique Latine, nous avons obtenu de très grands succès ces dernières années.
Il y a deux ans, nous avons fait un énorme pas en avant dans cette région, en adoptant la stratégie unique consistant à introduire des modèles européens sur ce marché.
C’était un choix payant et nous réalisons aujourd’hui des résultats, en termes de ventes, que je peux décrire sans hésitation comme extraordinaires.
Les ventes de véhicules IVECO en Amérique Latine ont atteint en 2007 17 500 unités, un véritable record pour nous dans cette région.
Au Brésil, nos ventes ont enregistré une augmentation considérable, avec un chiffre plus de deux fois supérieur à celui de 2006.
Nous avons obtenu également des succès très importants en Argentine et au Venezuela avec respectivement une croissance du chiffre d’affaires de 24 % et 39 %.
Entre janvier et juillet de cette année, les ventes d’IVECO en Amérique Latine ont augmenté encore de 37 % par rapport à la même période de 2007.
Grâce à ces résultats exceptionnels, IVECO a annoncé une augmentation de 60 % de sa capacité de production et de distribution dans un futur proche.
Notre stratégie de globalisation ne s’arrête pas là : d’autres marchés potentiels à l’étranger sont actuellement à l’étude.
Il y a deux ans, nous avions identifié, dans le cadre de notre stratégie de croissance, les valeurs de la marque IVECO qui constituent un facteur clé de la croissance du chiffre d’affaires de notre entreprise.
Ces deux dernières années, les ressources et les efforts investis dans notre marque, y compris nos mémorables actions de partenariat dans le domaine du sport, ont entraîné une croissance exponentielle de notre valeur de marque.
Il y a deux ans, la marque IVECO était considérée comme fonctionnelle même si nos produits avaient une réputation de bonne qualité.
Aujourd’hui, notre marque a acquis beaucoup de prestige sur le marché, avec une image qualitative et émotionnelle qui reflète la valeur de nos produits.
Permettez-moi de penser que ce résultat est le fruit de notre innovation et de notre gestion de la marque.
En conclusion, pour être durable, une société doit non seulement être capable de changer, mais aussi de changer en allant de l’avant, selon un objectif capable de s’adapter en permanence, d’où le titre de mon intervention, le Changement en Mouvement. Pour IVECO, le moteur de ce changement permanent est l’innovation dans tous les aspects de notre activité. J’espère vous avoir démontré qu’IVECO a su attraper au vol le ballon du changement permanent. Nous continuons à courir avec lui et nous n’avons aucunement l’intention de le laisser nous échapper !
Hanovre - 23 septembre 2008