Communiqués

Le Groupe BMW choisit le Stralis NP pour tester la technologie LNG pour ses activités logistique
​​et transport, dans le cadre du projet "Innovation et Industrie 4.0"


​​Le constructeur automobile allemand BMW, en collaboration avec IVECO, a conduit un projet pilote afin de tester des camions alimentés au LNG pour ses activités de logistique et de transport. Le véhicule utilisé était un Stralis NP, spécialement conçu pour le transport longue distance.

Les grandes entreprises internationales se tournent de plus en plus vers le gaz naturel liquéfié (GNL) afin de réduire l'impact environnemental de leurs activités logistiques tout en optimisant leur efficacité et leur rentabilité.

IVECO, pionnier de la technologie gaz naturel depuis 20 ans, considère que c'est aujourd'hui une solution mature, aboutie et viable pour les activités de transport. De ce fait, IVECO est le seul constructeur à offrir une gamme complète de véhicules Natural Power dont Le Stralis NP, seul camion au gaz naturel spécialement conçu pour les activités de transport longue distance.


IVECO a conduit, en collaboration avec BMW Group, un projet pilote permettant au constructeur automobile allemand de tester un camion alimenté au LNG pour ses opérations logistiques. L’entreprise a pris en main un IVECO Stralis NP, premier camion au gaz naturel conçu pour des activités de transport longue distance. IVECO a par ailleurs lancé une nouvelle gamme, le Stralis NP 460, équipé d’une transmission automatique dernière génération conçue pour les missions longue distance les plus difficiles. Il est déjà lauréat du prix du "Camion à faibles émissions" de l'année au Royaume-Uni. Disponible en version tracteur surbaissé, c'est le véhicule idéal pour le transport longue distance de marchandises lourdes. 

Le test a démontré que le Stralis NP 400 LNG d’IVECO pouvait aisément faire un aller et retour de 530 km entre Steyr et Ratisbonne sans refaire le plein. Le LNG est le carburant alternatif offrant la meilleure autonomie pour le transport de marchandises lourdes : en comparaison, la traction électrique nécessiterait plusieurs recharges pour le même circuit. 

Pour le Dr Thomas Irrenhauser, qui a supervisé l’essai pour BMW dans le cadre du projet "Innovation et Industrie 4.0”, le LNG est, à long terme, une "alternative raisonnable et durable au diesel conventionnel". La réduction des émissions d'oxyde d'azote peut atteindre 60 % et le niveau sonore 50 %. Les émissions de particules sont, quant à elles, négligeables. 

Pierre Lahutte, Président de la marque IVECO commente : "Nous sommes très fiers que BMW partage la vision d'IVECO sur l'avenir du secteur. Le gaz naturel est la prochaine étape vers des solutions durables. Nous constatons qu'un nombre croissant d'entreprises industrielles internationales et de sociétés de transport se tournent vers le LNG. Un bon nombre d'entre elles a choisi IVECO pour convertir leurs flottes au LNG, reconnaissant l'expérience acquise au cours des 20 dernières années. "

Le secteur de la logistique et des transports considère de plus en plus le gaz naturel comme une des solutions permettant de réduire son empreinte environnementale et de se conformer aux réglementations de plus en plus strictes sur les émissions, tout en optimisant la gestion des ressources. IVECO fût le premier à reconnaître le potentiel du gaz naturel dans l'industrie du transport : réduction des dépenses en carburant de 20 à 40 %, de la consommation de 15 % par rapport au diesel et du niveau sonore à moins de 71dB (test Piek Quiet Truck). Les camions alimentés au LNG contribuent à l'amélioration de la qualité de l'air et réduisent considérablement les émissions de CO2 et d'oxyde d'azote tout en éliminant les particules.

Au cours des 20 dernières années, IVECO s'est investie dans la filière du gaz naturel et est aujourd'hui reconnue comme leader du secteur. L’entreprise a été choisie par le constructeur automobile allemand BMW Group pour tester pendant deux semaines le LNG comme moyen pour réduire l'impact environnemental de leurs opérations logistiques. Le test, réalisé avec le transporteur Spedition Duvenbeck, était basé sur l'utilisation quotidienne d'un Stralis NP 400 GNL, entre l'usine BMW de Steyr en Autriche et le site de Ratisbonne.